La formation

professionnelle

La formation professionnelle

La montée en compétences des entrepreneurs représente un enjeu majeur, car la notoriété de l’entreprise repose sur plusieurs facteurs : la posture de l’entrepreneur, son savoir être, mais aussi et surtout son savoir-faire.

Si les entreprises souhaitent se développer, la formation et l’acquisition des gestes professionnels est indispensable, sur les thématiques identifiées suivantes :

  • Le volet gestion d’entreprise (établir un prix d’intervention, un devis, une facture)
  • Le volet commercial : communiquer, adapter sa posture, prospecter de nouveaux clients
  • Le volet financier : déclarations URSSAF et fiscales, budgétiser et anticiper des revenus et charges

Faute de compétences suffisamment maîtrisées (lavage de vitre, métallisation des sols, etc.), ou d’habilitations manquantes (certification amiante, habilitations électriques, etc.) certaines entreprises ne peuvent pas se positionner sur certains chantiers.

Face à ce constat, l’APEE souhaite mettre en œuvre et déployer l’AFEST (action de Formation en Situation de Travail). L’AFEST solutionnerait les objections à la formation : elle se déroule en situation de travail donc sur les chantiers, elle permet d’évaluer les compétences grâce à des outils formalisés (création de grilles d’évaluation, retour d’expérience en entretien individuel), ici, pas de centre de formation et pas de matières générales, ce qui peut rassurer les publics qui auraient eu des difficultés dans leur parcours scolaire ou de formation continue ; Aterme, l’AFEST peut permettre d’aller jusqu’à la certification (par exemple, le titre professionnel d’agent d’entretien et de propreté, ou le CQP machiniste), en partenariat avec un centre de formation agréer.

Dans les faits, nous pratiquons déjà l’AFEST : deux journées de formation ont déjà été réalisées grâce à un de nos entrepreneurs qui maîtrise parfaitement les techniques de nettoyage et qui a accepté de former certains de ses pairs. D’autres actions seront déployées dès le mois de septembre. Nous pourrions également envisager l’obtention d’un appartement pédagogique, qui nous permettrait de réaliser nos actions de formation et d’y stocker le matériel que nous pourrions acquérir dans le futur.

En partenariat avec une autre structure d’insertion du territoire, nous souhaitons également permettre aux entrepreneurs primo-arrivants (personnes arrivées sur le sol français dans les 5 dernières années) de bénéficier d’un parcours de formation « langage professionnel », afin d’aider ces entrepreneurs à s’approprier le langage entrepreneurial : administratif, gestion et juridique, ce qui leur permettra une plus large autonomie dans la gestion de leur entreprise, et une meilleure compréhension des attentes de leurs futurs clients.

Share This